Partenaires



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Présentation > Thème I : Territoire et construction d’espaces Responsable


Thème I : Territoire et construction d’espaces



L’étude du territoire régional, en premier lieu celui de la Gaule de l’Ouest, encore bien mal connu, a été retenue comme champ d’études privilégié, car il bénéficie de la possibilité de confrontation avec d’autres modèles. La structuration du territoire à l’époque médiévale dans d’autres régions, comme le schéma organisationnel des cités du bassin méditerranéen permettent d’ouvrir un large champ, en cernant au mieux les identités régionales. L’élargissement de l’équipe l’autorise à renforcer le travail d’investigation dans la diachronie, de l‘Antiquité jusqu’au XVe siècle. Cet axe a pour ambition de saisir l’évolution du maillage du territoire.

    - Organisation et structuration d’identités régionales

    Il s’agit de réunir les données sur la cité antique des Aulerques Cénomans, aux différentes échelles, et de les intégrer dans un Système d’information géographique en utilisant leur géoréférencement. Les échelles de travail envisagées sont multiples : du site ponctuel au territoire de la cité, à savoir, du 1/500e au 1/500 000e, le département de la Sarthe (6 200 km2) correspondant approximativement au territoire de la cité. L’objectif est de tenter de percevoir les modalités d’occupation du territoire et l’interaction hommes-milieu, par une approche pluridisciplinaire et diachronique, avec un centrage sur les périodes gauloise et romaine (Ve av_Ve ap.).

    - Construction d’espace : Le territoire du religieux

    L’étude des cultes et lieux de culte, de leur gestion et réseaux d’influence, permet d’aborder la structuration des communautés civiques et fait émerger un maillage et des réseaux à géométrie variable. La géographie du sacré fait apparaître un maillage du territoire spécifique, fluctuant selon les évolutions du culte et ses acteurs.